L’adoption d’une stratégie business conditionne forcément le succès ou l’échec d’un projet d’exploitation. Depuis quelques années, la stratégie business de Google Venture se démocratise auprès des agences de design. Le background de Jake Knapp, fondé sur les principes du Lean Startup associés à ceux de Design Thinking, a déjà donné profit à plusieurs géants du digital. C’est la fameuse méthode du Design Sprint.

Le Design Sprint, solution à une contrainte temporelle

Le concept de Design Sprint est renommé par sa célérité. Cinq jours suffisent pour concevoir un prototype qui va être testé par des clients cibles, recrutés uniquement à cet effet : l’expérience client… Faire appel à l’intervention d’une agence ux design constitue une alternative correcte pour mieux profiter de la rentabilité de cette méthode. Le Design Sprint est ainsi la solution pour venir à bout de gros challenges assortis de contrainte temporelle. Les recherches préalables, un cadre de sprint confortable, une équipe calibrée et interdisciplinaire ainsi qu’un processus de travail prédéfini sont les éléments-clés d’un tel prompt résultat. La mise en place de la problématique, le mapping et la visualisation de l’angle d’attaque de même que la théorisation des efforts à fournir durant le sprint sont déterminés le premier jour pour que les solutions puissent être esquissées le lendemain. Une agence de design met donc deux jours avec le Design Sprint pour concevoir d’éventuelles issues au challenge posé. La résolution des problèmes se fait dans l’immédiat grâce au brainstorming de l’équipe.

Le Design Sprint, pour sécuriser son investissement

Toujours sur la base de ces 5 jours d’action que le Sprint Design permet d’optimiser l’investissement. La divergence et la complémentarité des connaissances, la concentration des fonctionnalités suivant l’user centered design et l’ultimatum imposé évitent l’éparpillement des idées. Cela se résume par la mobilisation des capitaux, uniquement sur les points pertinents et sine qua non au lancement et au succès du projet. L’enjeu de cette méthode est de faire sortir le maximum de valeur ajoutée d’un projet sur un laps de temps très court, et ce, à moindre coût. C’est la concrétisation de l’expression « vite fait bien fait ». Le Design Sprint permet de tester le marché, de minimiser et de limiter les risques, de profiter d’un retour sur investissement rapide…

Le Design Sprint, pour un UX design optimisé

Bon nombre d’agences ux design utilisent la méthode du Design Sprint pour leur prestation. Grâce à leurs expériences, toutes tailles d’entreprise, allant des startups aux grandes entreprises, peuvent y trouver les services dont elles ont besoin. L’ux design, conception d’un produit taillé suivant l’interaction des utilisateurs, se concorde avec la méthode Design Sprint lors du 1er et du dernier jour d’action. Comme la phase de recherche sur terrain est primordiale pour l’ux design, elle peut se traduire en recueil d’informations par les experts, le 1er jour, et par l’ «user experience», le dernier jour de sprint. En mode sprint, l’ux research est donc un procédé efficient pour la satisfaction des besoins-clients.