Le portage salarial est une nouvelle manière d’exercer une activité professionnelle, tout en restant dans les murs de l’entreprise. Le salarié « porté » bénéficie ainsi d’un statut qui lui permet de gagner en autonomie et d’évacuer un certain nombre de contraintes administratives. En quoi consiste exactement le portage salarial et quels sont ses avantages en détail ? C’est ce que nous vous proposons de voir ci-dessous.

Les grands principes du portage salarial

Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi, à mi-chemin entre le statut d’entrepreneur individuel et le statut de salarié. Ce type de relation contractuel (dont l’idée-même de création remonte à 1988) fédère trois parties : l’entreprise de portage salarial, l’entreprise cliente et le salarié désigné comme « salarié porté ». Dans cette relation, l’entreprise de portage salarial effectue une prestation pour le compte d’une entreprise cliente, et conclue un contrat de travail entre l’entreprise d’accueil et le salarié porté. Cette situation permet à l’entrepreneur d’éviter de créer une entreprise ou de créer son statut de travailleur indépendant, pour accéder à des missions de conseil. L’avantage de cette situation pour le salarié « porté » est qu’il dispose d’une plus grande autonomie. Ainsi, il peut facturer ses interventions sous la forme d’honoraires et se déleste dans le même temps de toutes les contraintes administratives inhérentes au statut d’entrepreneur. Il conserve enfin tous les avantages de la couverture sociale classique d’un salarié d’une entreprise, et préserve également ses droits aux ASSEDIC. Pour davantage de détails rendez-vous sur le site www.portageo.fr.

Les principaux avantages du portage salarial

À la différence d’un entrepreneur individuel, un salarié porté est libéré de toute forme de gestion. C’est la société de portage salarial qui s’occupe de prendre à sa charge l’intégralité des démarches administratives. De fait, le salarié porté peut se concentrer sur les missions qui lui sont confiées, ainsi que sur le développement de son activité. Le portage salarial est une relation contractuelle qui protège les individus, qui dépendent ainsi de la sécurité sociale et bénéficient de nombreux avantages (assurance responsabilité civile, mutuelle avantageuse, etc..). De plus, le salarié porté cotise normalement pour la retraite et préserve ses droits pour l’indemnisation chômage. Bien qu’il soit salarié d’une entreprise, le travailleur indépendant reste un consultant autonome qui se doit de trouver lui-même ses missions. Pour cela, il peut compter à tout moment sur la société de portage salarial qui lui permet d’accéder notamment à une nouvelle clientèle, ainsi qu’aux grands comptes. Le salarié porté renforce ainsi sa crédibilité, et profite des conseils d’une société reconnue.

Quels professionnels peuvent devenir salarié porté ?

La nature-même du portage salarial s’est largement assouplie depuis ses débuts, et accueille désormais divers profils et situations. La plupart du temps, ce sont des cadres dotés d’une solide expérience dans un domaine qui peuvent avoir un projet d’autonomie. Mais on trouve également des salariés en reconversion professionnelle désireux de mettre à profit leur expertise et de proposer une offre de services. Le portage salarial est également une solution très en vogue à l’international, certaines destinations comme la Chine étant particulièrement attractive. Ainsi, le salarié porté peut devenir consultant à l’étranger pour le compte de l’entreprise cliente, tout en facturant sans les contraintes habituelles. Quant aux entrepreneurs individuels et freelances, ils peuvent tout à fait compléter leur activité de base avec un contrat de portage salarial, afin de comparer les avantages des deux systèmes – notamment en termes de prévoyance, d’assurance chômage et de retraite.