L’image de marque d’une entreprise commence par le logo : le choix de l’image et du graphisme adéquats contribue toujours à accroître la popularité de la marque et, par conséquent, les ventes.

Certaines entreprises américaines ont établi la norme dans ce domaine, en créant des logos qui ont littéralement conquis le marché mondial dans leur secteur. Le mérite en revient au design et au graphisme qui sont devenus les points forts des marques ainsi que des signes distinctifs et inimitables.

Les célèbres logos dont on parle ont, entre autres, quelques caractéristiques en commun : ce sont des images simples, directes, qui parfois ne montrent que le nom de la marque, d’autres fois n’utilisent qu’une figure en noir et blanc sans aucun détail particulier, mais ils ont également réussi à devenir immédiatement faciles à reconnaître et surtout à retenir.

Pour ces raisons, si vous essayez de créer un logo original pour votre marque, vous pouvez certainement apprendre quelque chose de ces logos qui ont vraiment marqué l’histoire.

Voici ce qu’ils sont.

La simplicité du logo Amazon

“La plus grande librairie du monde” était le slogan d’Amazon lorsque, dans les années 1990, elle ne vendait que des livres et avait pour logo un “A” majuscule avec une rivière en crue. Au fil des ans, l’entreprise s’est développée et a diversifié son offre : comme vous le savez, elle vend aujourd’hui pratiquement n’importe quel type de produit et a donc également changé son slogan en “Livres, musique et plus”.

En même temps que le slogan et l’offre, le logo a également été redessiné, et c’est ce qu’on voit aujourd’hui : le nom de l’entreprise en minuscules et en noir, avec un symbole graphique en dessous qui relie l’initiale ” a ” au ” z “, une sorte de flèche qui indique que sur Amazon on peut tout acheter, en fait, de ” a ” à ” z “. En même temps, la flèche rappelle fortement un sourire et donne donc au graphisme cette touche supplémentaire qui le rend unique, même dans sa simplicité, et contribue à créer une image de fiabilité de la marque. Il va sans dire que ce logo est désormais un signe de reconnaissance de l’entreprise dans le monde entier.

Innovation de la marque Apple

Aujourd’hui, tout le monde connaît le logo de la pomme croquée d’Apple, mais tout le monde ne sait peut-être pas que, en fait, le premier logo utilisé par la société représentait Isaac Newton sous son pommier. Plus tard, c’est Steve Jobs qui a pris la décision d’abandonner ce graphisme, jugé inapproprié pour une entreprise de technologie, et de confier le restyling au designer Rob Janoff.

Au départ, la désormais célèbre pomme était en couleur, plus précisément avec toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, pour indiquer l’écran couleur révolutionnaire du Mac. Ce n’est qu’au bout d’une vingtaine d’années que la pomme mordue est devenue noire, comme on le sait aujourd’hui ; si l’on y réfléchit, il s’agit d’un logo très simple, la silhouette d’une pomme, qui n’a même pas besoin de l’ajout du nom de l’entreprise, puisqu’il le rappelle de manière iconique. Et pourtant, dans son essence, ce logo est devenu synonyme de qualité, de technologie et d’innovation et a certainement contribué à la diffusion de la marque dans le monde entier.

Le caractère inimitable de Coca-Cola

Si Coca-Cola a connu un énorme succès et est aujourd’hui l’une des boissons les plus populaires de tous les temps, ce n’est pas seulement grâce à la perfection de la formule du Dr John Pemberton, qui lui a donné cette saveur particulière qui a conquis le public, mais aussi pour son logo inimitable, formé par le seul nom de la marque.

Ce qui l’a rendu familier aux consommateurs, c’est la police de caractères avec laquelle il est imprimé : il s’agit d’une police appartenant à la catégorie des spencers, une police largement utilisée par les comptables dans les années 1800. En fait, c’est le comptable de Coca-Cola, Frank Robinson, qui a choisi cette police pour le logo de la marque. Si de nombreuses autres marques ont préféré adapter leur design aux modes modernes, Coca-Cola a choisi d’aller à contre-courant et de conserver le logo dans sa police d’origine, avec toutefois quelques modifications et améliorations. Cette ligne s’est avérée être la bonne, car aujourd’hui le logo fonctionne toujours et est, en effet, un élément distinctif de la marque, car il est connu et aimé par les consommateurs du monde entier, un large public qui désapprouverait certainement un changement graphique.

L’originalité du logo FedEx

Lorsque Federal Express a été fondée, il y a plus de trente ans, il s’agissait d’une petite entreprise de livraison à domicile. Aujourd’hui, c’est une société multinationale de logistique et de transport qui possède des bureaux dans de nombreux pays.

Le logo actuel a été créé en 1994 : le nom de la société a été changé en FedEx et la police Futura a été utilisée, un choix qui peut sembler trop évident, mais qui s’est avéré être un bon choix. L’entreprise a en effet eu l’idée de faire écrire le nom de la marque de telle sorte que l’espace entre les lettres “e” et “x” forme une flèche, pour indiquer la rapidité du service offert. Ce sens, en fait, est tout à découvrir : au premier coup d’œil, en effet, on ne se rend pas immédiatement compte de la présence de la flèche, réalisée en utilisant ce que l’on appelle dans le monde du graphisme “l’espace négatif”. C’est grâce à l’utilisation de l’espace négatif que le logo de FedEx est si basique en termes de design, mais il est aussi avant-gardiste et connu dans le monde entier.

L’évolution du logo de McDonald’s

Née en 1940, ce qui est aujourd’hui la plus grande chaîne de restauration rapide au monde s’appelait initialement McDonald’s Famous Barbecue : le logo du “M” a été conçu en 1961 mais n’indique pas, comme beaucoup le pensent, l’initiale du nom de l’entreprise, mais les deux arcs dorés qui marquaient la structure des premiers restaurants de la chaîne, conçus par l’architecte Stanley Meston.

Au fil des ans, le logo de McDonald’s a subi plusieurs modifications mais, comme pour celui de Coca-Cola, le design est resté essentiellement le même : le mot-symbole a été supprimé et seul le “M” est resté et, plus récemment, le fond rouge a été remplacé par un fond vert foncé, mais pas dans tous les pays. Le changement de couleur et le choix du vert ne sont pas fortuits : l’entreprise a décidé de changer de cap du point de vue du marketing, en accordant plus d’attention au problème de l’obésité infantile et à celui de l’éco-durabilité ; d’où le choix d’une couleur plus conforme à la nouvelle philosophie d’entreprise.

Quand la simplicité est synonyme de personnalité : le logo Nike

Celui de Nike est certainement l’un des logos les plus simples de l’histoire : une sorte de virgule appelée “swoosh” en anglais, un mot qui signifie “bruissement”, mais aussi “dard”. L’objectif de la designer Carolyn Davidson en 1971 était de représenter graphiquement le concept de mouvement, de donner l’idée d’une chaussure adaptée au mouvement, à la course.

Bien qu’à ses débuts, le logo n’ait pas été apprécié par la direction de l’entreprise, l’énorme succès qu’il a remporté a certainement donné raison à la créativité de Mme Davidson, même si elle n’était pas satisfaite de son travail initial. Contre toute attente, cependant, ce logo a réussi à représenter parfaitement la personnalité de l’entreprise, malgré son extrême simplicité. Jusqu’en 1995, le swoosh était accompagné de l’écriture Nike, puis éliminé car, comme pour McDonald’s, ce symbole est désormais universellement reconnu et n’a donc plus besoin du nom de la marque.

Un logo non lié au produit : le choix de Starbucks

Fondée en 1971 à Seattle, où elle n’était rien de plus qu’un endroit où boire du café, Starbucks est aujourd’hui peut-être la plus grande chaîne du secteur, avec des succursales dans plus de 60 pays différents. Le nom de la marque est tiré du nom du premier officier du capitaine Achab dans le roman Moby Dick : le designer à qui a été confiée la tâche de créer le logo, Terry Heckler, a décidé de rester dans le thème “marin” et a donc cherché l’inspiration dans quelques livres sur le sujet. C’est dans un de ces livres qu’il a trouvé une gravure sur bois du XVIe siècle représentant une sirène à deux queues, une image qui l’a tellement frappé qu’il a décidé de l’utiliser dans son œuvre.

C’est ainsi qu’est né le symbole de la sirène verte de Starbucks, un logo désormais si connu que l’entreprise, comme dans le cas de Nike et de McDonald’s, a décidé il y a quelques années d’éliminer le nom de la marque de ses graphiques. Le choix a donc été de créer un graphisme original sans aucun rapport avec le produit et le service offert au public : certes, au début, il s’agissait d’une stratégie risquée, mais le succès obtenu semble suggérer que représenter le produit dans le logo n’est pas un choix obligatoire pour arriver au sommet et que l’originalité est souvent récompensée.

À partir des leçons de ces grandes marques, vous aurez certainement tiré vos propres conclusions et trouvé l’inspiration : il ne vous reste plus qu’à vous essayer à la création de votre propre logo !