Dans le monde du graphisme, le lettrage est un terme largement utilisé, mais dans d’autres contextes, il est souvent galvaudé et confondu avec ceux de calligraphie et de typographie.

La différence entre ces trois concepts, et en particulier entre les deux premiers, est en fait assez subtile, d’autant plus que, comme ils agissent tous dans le même contexte, ils sont étroitement liés les uns aux autres.

Vous avez probablement rencontré ces termes plus d’une fois vous-même, mais vous n’avez pas une idée claire de ce qu’ils représentent réellement.

le lettrage et la signification de ce terme

Essayons donc de mieux définir le lettrage et la signification de ce terme, en clarifiant sa relation avec la typographie et sa différence avec la calligraphie.

En traduisant de l’anglais à l’italien le mot lettering grâce à l’utilisation d’un dictionnaire, les résultats que vous obtiendrez seront ceux de “écriture”, “inscription” et “écrit”, mais aussi “caractères”. Tous ces termes font indubitablement référence à l’art de l’écriture, mais il est également vrai qu’ils donnent un concept assez vague, compte tenu également de la différence de sens entre certains d’entre eux.

En fait, le lettrage a un sens beaucoup plus profond et complexe, car ce mot définit une véritable étude des lettres pour la réalisation de leur dessin, connotant ainsi une fonction artistique à toutes fins utiles, et pas seulement l’écriture.

À tout cela, il faut cependant ajouter le principe de parfaite reproductibilité que doivent avoir les lettres dessinées, principe fondamental pour clarifier le lettrage et sa signification par rapport à celle de la calligraphie. Chaque caractère doit, en effet, avoir la caractéristique de pouvoir être reproduit à l’identique à tout moment, ce qui suppose l’utilisation de logiciels de conception graphique, numérique et d’impression. C’est précisément cette particularité qui rend le graphisme et le lettrage si étroitement liés, et qui distingue ce dernier de la calligraphie, où la création des lettres est toujours le résultat d’un dessin à main levée, et a donc une valeur purement artistique.

Le lettrage et le graphisme sont également liés à un autre concept, celui de la typographie.

Ce terme est utilisé pour exprimer l’étude de l’interaction entre différents caractères, et entre ceux-ci et la surface sur laquelle ils seront imprimés, en présupposant toujours la possibilité de reproduction dans un système d’impression. C’est donc précisément ce dernier aspect qui exclut la calligraphie d’une relation avec la typographie.

Les études typographiques ont donc pour but de créer un équilibre entre les différentes polices de caractères, en choisissant et en combinant celles qui sont adaptées au lettrage, afin d’obtenir un produit graphique capable de communiquer un message, mais aussi d’être apprécié graphiquement.

Ainsi, comme vous pouvez le constater, ces trois termes sont très étroitement liés, mais ils diffèrent par certaines de leurs caractéristiques.

La calligraphie est un véritable exercice de style, dont l’objectif est principalement artistique, tandis que le lettrage a un sens et une fonction plus proches de la communication effective d’un message, au cours de laquelle, toutefois, la composante graphique ne doit pas être négligée, la typographie jouant alors un rôle fondamental.